Sportif du Mois : Format Olympique pour Sir Wiggins !

Rubrique mensuelle oblige, voici le retour en grandes pompes du Sportif du Mois. Pour succéder à Lebron James, qui d’autre que Sir Bradley Wiggins le cycliste anglais. Les Jeux Olympiques dans son pays, Wiggins voulait y participer, et voulait remporter une médaille chez lui, dans son jardin. Pour les anglais il est plus qu’un champion, une icône. Portrait d’un homme naît pour pédaler, d’un champion britannique de la roue.Sportif du Mois : Format Olympique pour Sir Wiggins !

Né à Gand en Belgique, Bradley Wiggins est un cycliste britannique, professionnel depuis 2002. Pour fuir un père qui maltraite sa famille, sa mère choisit de rentrer à Londres pour élever son jeune garçon qui n’a là alors que 2 ans. A Londres, c’est à l’âge de 12 ans que le jeune Bradley donne ses premiers coups de pédales dans le vélodrome de Herne Hill. Fan de vélo depuis son plus jeune âge, il admire les grands noms de ce sport comme Miguel Indurain, Johan Museeuw et Chris Boardman qui s’alignent en poster dans sa chambre. Pas de doute Wiggins se prédestine au vélo, il en fait un rêve, une ambition. Il déclare que tous les enfants britanniques rêvent de lever un jour la FA Cup, alors que lui ne jure que par le Tour ou le Dauphiné. Ses reflets roux et ses favoris en font vite un personnage incontournable. Avec comme qualité principale la vitesse, le jeune Bradley fait tout son début de carrière en salle. « Pistard » à l’époque il se fait remarquer dans les vélodromes anglais où il excelle dans la poursuite par équipe. Il ne lui faudra pas beaucoup de temps avant de faire l’unanimité et de signer ses premiers contrats avec des sponsors. En 2002, Wiggins devient officiellement professionnel et commence à s’imposer sur la planète vélo.

 

Des titres, Sir Bradley en collectionne quelques-uns. D’abord dans les vélodromes avec la poursuite individuelle où il sera champion du monde en 2003, 2007 et 2008, et la poursuite par équipe et ses deux titres mondiaux en 2007 et 2008. En salle, il connaitra même le Graal olympique en s’imposant en 2004 et 2008 en individuel et en 2008 en équipe. Les JO n’ont alors plus de secrets pour lui, médaillé par 3 fois de l’or olympique. En 2009, 2010 et 2011, devant son public et dans son jardin, Bradley gagne le Tour de Grande Bretagne sur route et le contre-la-montre de GB également. Découverte de la route et d’une nouvelle possibilité de titres pour le cycliste aux multiples talents. Point d’orgue de sa carrière, l’année 2012 est pour Wiggins l’année de tous les bonheurs. A 32 ans, il accomplit une année pour l’instant magnifique avec une victoire sur le Critérium du Dauphiné, le Paris-Nice et le Tour de Romandie, avant de remporter le Tour de France porté par la Team Sky, et d’accrocher un nouveau sacre Olympique à Londres en contre-la-montre, sa première passion.

Sportif du Mois : Format Olympique pour Sir Wiggins !

L’âme d’un champion, la destinée d’un héros, Bradley Wiggins est décidément un cycliste hors-pair. Professionnel depuis 2002, il termine cette première décennie avec un superbe sacre Olympique. A 32 ans, le britannique aux favoris désormais les plus célèbres du Monde n’a pas encore annoncé comment se prolongerait (ou non) sa carrière. En attendant la rentrée de 2012 en Septembre, il peut se la couler douce avec des vacances bien méritées ! Si être roux  n’est pas irrémédiablement synonyme de réussite sur un vélo, être britannique commence à devenir un sacré avantage. Sir Wiggins, congratulations.

Victor Chopinet.

Recommander à des amis

Vous aimez nos articles?



À propos de l'auteur

Victor Chopinet

Fan de sport, mes objectifs sont de vous faire vivre ou revivre à ma façon les évènements sportifs !