Natalie Gelman, chanteuse pop américaine, était hier à Nice, au Ketje Pub, dans le cadre de sa tournée européenne pour la promotion de son nouvel album. Alternant entre ses propres chansons et des reprises, le public niçois a été conquis. 

Née d’un père violoniste et d’une mère peintre, Natalie Gelman a toujours été plongée dans le milieu artistique. Et c’est très vite que sa passion pour le chant va naître. « Dès 5 ans j’aimais chanter. J’ai toujours voulu faire cela ! »

Elle rentrera alors dans la prestigieuse école de musique Fiorello H. LaGuardia High School of Music & Art qui a notamment vu naître Fame. Puis elle poursuivra avec des coaches de l’opéra de New-York.

Bravant les interdits, Natalie commencera à rencontrer son public à 16 ans dans des bars New-Yorkais : « Je m’étais fait une fausse carte d’identité pour faire croire que j’étais majeure pour pouvoir me produire dans des bars. Mais quand les gens m’écoutaient, ils comprenaient vite que je n’avais pas 21 ans ! »

C’est la que la passion pour son public est née. « Je ne voulais plus m’arrêter, alors j’allais chanter dans le métro aussi ! ».

Quand on évoque les gens qui viennent pour l’écouter, le sourire lui monte aux lèvres « J’aime le rapport humain avec le public. Ils me rendent heureux !  » explique-elle. « Ce n’est pas pareil que lorsque je chante en studio ! Ici, on peut voir la réaction des gens, leurs émotions ! »

Et petit à petit, la jeune Natalie grandira et fera de sa passion son métier : « C’est fantastique, aujourd’hui je parcours le monde pour chanter ! ».
Avec déjà deux albums à son actif, elle ne souhaite d’ailleurs pas en rester là ! « Mon troisième album devrait sortir durant l’hiver 2016. Ce sera l’occasion de revenir à Nice l’été suivant ! »

Et tout cela sans oublier l’homme qui partage sa vie : « Mon copain est réalisateur de film. C’est bien pour moi qu’il soit un artiste car on se comprend naturellement ! On parle de mes chansons et il me donne ses avis, c’est important pour moi !  »

Avec des musiques laissant penser à Sheryl Crowe ou Janis Joplin, Natalie explique que son inspiration est partout « J’écris mes chansons en fonction de ma vie, des conversations que j’entend, de l’art, de la nature où encore à partir des histoires que les gens viennent me raconter ! »

Et d’ailleurs, elle fut repérée par l’émission The Voice US mais refusa catégoriquement : « Effectivement, l’émission m’a contactée à deux reprises mais j’ai dit non à chaque fois ! Pour moi la musique n’est pas une compétition! »
Alors, si elle refuse de participer à ces shows pour gagner sa vie, elle peut compter sur son public pour l’aider ! « Mes fans sont fantastiques. Pour m’aider à continuer de me produire, ils m’ont fait un don de 17.000 dollars! »

Après le Portugal, et la France, Natalie Gelman s’envole pour l’Allemagne et continuera au Danemark, en Angleterre puis poursuivra sa tournée en Californie. Il faudra attendre l’été 2016 pour sa prochaine venue à Nice.

Ses deux albums sont à retrouver sur son site internet : http://www.nataliegelman.com/