Bourse Hebdo: Le CAC40 termine une semaine sans conviction

Après un début de semaine sans réel tendance, puis une légère correction, c’est pourtant bien dans le vert que le CAC40 a terminé la semaine suite à la belle séance de vendredi (3.180.81, +1.46%), l’indice parisien a gagné 0.76% sur la semaine dans de très faibles volumes, toutefois, de fort arbitrages ont eu lieu, à la hausse, comme à la baisse.

L’analyse: Le CAC 40 n’a pas de tendance véritablement, évoluant entre 3200 et 3120 points depuis quelques temps déjà, c’est ainsi que mardi il est allé testé cette résistance technique des 3200 pts sans véritable conviction et sans réelle surprise, ce fut un échec qui a entrainé l’indice vers une correction jusqu’à son support le plus proche, 3120 pts, touché jeudi qui a arrêté l’hémorragie et ce qui a expliqué la forte hausse de vendredi suite au rachat forcé de vendeur à découvert qui avaient pariés sur la poursuite de la baisse.

Pour la semaine à venir, ce scénario devrait se renouveler avec un nouveau test des 3200 pts, il faudra bien évidemment être attentif à l’évolution de la situation macroéconomique avec des indicateurs comme les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis qui seront surveillés et la crise de la dette dans la zone euro. Du côté des entreprises, la saison des publications des résultats semestriels se poursuit avec ceux d’EADS mardi notamment.

Le flop de la semainePeugeot

Bourse Hebdo: Le CAC40 termine une semaine sans conviction

Le titre Peugeot perd 78.31% sur 1 an, touchant son plus bas historique vendredi à 6.372 €

Peugeot est au coeur de l’actualité sociale du moment avec l’annonce de son plan social prévoyant la suppression de 8.000 emplois en France qui a provoqué de vives émotions auprés des salariés du groupe, notamment sur le site d’Aulnay sous bois où les syndicats ont rejeté en bloc ce plan et condamne cette “casse sociale”. Le gouvernement et même le Président de la République, François Hollande a qualifié hier ce plan “d’inacceptable “, cependant, l’Etat qui n’est pas actionnaire du groupe semble être démuni et l’option d’une aide massive du secteur semble être la seule alternative.

Les marchés ont accueilli fraîchement ce plan avec une baisse de 7.65% vendredi, où le titre est venu touché son plus bas historique en séance, les investisseurs pensent que ce plan ne résistera pas à la pression politique qui a été soulevée, mais surtout, ils n’ont plus confiance dans une entreprise qui n’est plus compétitive et qui n’a pas su quitté son marché historique (plus de 56% de son chiffre d’affaire réalisé en Europe et 44% de sa production en France) pour chercher la croissance dans les pays émergents comme a pu le faire son concurrent Renault. Le groupe perd 200 millions d’euros chaque mois depuis un an et semble être dans l’impasse. La baisse pourrait donc se poursuivre sur le titre qui est l’objet de ventes à découvert massives, ce qui semble précipiter encore un peu plus vite le groupe vers la sortie du CAC 40, Peugeot ne valant “plus” que 2.3 mds d’€.

Le top de la semaine : France Telecom

Bourse Hebdo: Le CAC40 termine une semaine sans conviction

Profitant d’une note positive d’un analyste, France Telecom était la plus forte hausse du CAC 40 vendredi, gagnant 5,56% à la clôture.

Quelques jours après la panne du siècle qui a touché le réseau d’Orange, l’impact sur le cours de bourse de France Telecom à été mesuré, il faut dire que le titre est assez peu valorisé sur les cours actuels puisqu’il offre un rendement de 12%, argument repris par le bureau d’analyse Nomura pour recommander le titre à l’achat avec un objectif de cours à 12.50€. En effet, même si la concurrence dans le mobile faite par Free (Iliad) se renforce, la géneration récurrente de cash propre au secteur des télécoms permet d’offrir de solide garantie sur le dividende et fait de France Télécom, la valeur de rendement de référence au sein du CAC 40.

 

Christophe Crépin

 

Les informations et analyses diffusées par Radio VL ne constituent qu’une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Radio Vl ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l’utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

 

Recommander à des amis

Vous aimez nos articles?



À propos de l'auteur

Christophe-Charles CREPIN

Rédacteur en chef de Radio VL